Daniela « Je suis née pour voyager »

Ah Daniela et son van rouge orangé … ! J’avais bien remarqué le combi le matin même garé face à l’océan en me demandant quel genre de personnage était en train d’y dormir. Alors quand, au couché du soleil, j’ai vu cette jolie jeune femme tout sourire je n’ai pu m’empêché d’aller m’asseoir à ses côtés.

Daniela et son copain Rodrigo sillonnent les routes d’Amérique du Sud en combi VW. Ces deux Brésiliens pleins de ressources financent l’intégralité de leur périple par leur artisanat et leur art.

Explique moi comment as-tu commencé à voyager ?

Depuis que j’ai à peu près 12 ans j’ai toujours eu envie de voyager. A 18 ans, j’ai fait ma première expérience de voyage au Brésil. J’ai pris mon sac à dos et je suis partie dans une région voisine. Puis je n’ai plus bougé pendant les dix années qui ont suivi pour faire mes études dans la publicité. Et puis, j’ai lu un livre « Mundo por terra » de Roy Rudnik, et là j’ai su ce que je voulais faire : voyager. On a donc décidé de partir un an avec Rodrigo dans ce van … et ça fait maintenant deux ans qu’on est sur la route.

14964272_10209611524717992_1498310187_o

"Et puis, j'ai lu un livre [...] et là j'ai su

ce que je voulais faire : voyager."

Niveau économies vous vous en sortez comment ?

On a trouvé des moyens pour financer notre voyage. On fabrique de l’encens par exemple. Notre blog nous rapporte un peu aussi. Ceux ne sont que des petits revenus mais qui nous permettent de continuer notre aventure.

Penses-tu que tu aurais fait ce voyage si tu avais été toute seule ?

Non pas ce genre de voyage. Je serai surement partie avec mon sac à dos comme beaucoup de femmes seules le font maintenant, mais pas en van. C’est beaucoup de choses à gérer seule. Rien que pour la conduite, par exemple, il vaut mieux être deux. Mais pour te répondre je serais quand même partie par moi-même car je sais que suis née pour voyager.

Donc tu es heureuse de vivre comme ça ?

Je vis mon rêve oui ! Et c’est ce que tout le monde devrait faire. Seulement les gens pensent qu’ils doivent rêver grand ou extravagant mais un rêve peu être simple et sans prétention du moment que c’est ce que l’on désire au plus profond de nous. Ca peut être acheter une maison, avoir des enfants, faire des études …etc. Je ne suis pas plus courageuse que n’importe qui d’autre, j’avais peur le jour où j’ai décidé de partir mais c’est la peur qui fait que nous sommes en vie. Il faut juste la vaincre pour avancer.

14923954_10209612228255580_1787532533_o

"C"est la peur qui fait que nous sommes en vie. Il faut juste savoir la vaincre pour avancer."

C’est quoi la prochaine étape pour toi ?

Après notre tour d’Amérique du Sud, là on se dirige vers Lima, puis on retourne un peu au Brésil. Je fais beaucoup de photo également, d’ailleurs elles sont aussi une source de revenus pour nous,. Et j’aimerai plus tard faire un livre avec ces photos et y ajouter mon point de vue sur le voyage, expliquer notre mode de vie nomade, partager des anecdotes et des rencontres. L’esthétique des photos ne suffirait pas à expliquer notre aventure.

Tu veux bien me raconter une anecdote justement ?  

Huuum …. Y en a tellement ! Un soir, on est arrivé dans un village de Bolivie. On s’est garé dans une petite rue très calme. Le lendemain quand à ouvert la porte du camion on s’est retrouvé au milieu d’une foule immense. C’était une super surprise. C’était en fait le rue la plus commerçante de la ville mais on aurait été incapable de le deviner la veille.

Tu penses donc voyager comme ça toute ta vie, tu envisages de fonder une famille ?

Oui j’y pense beaucoup. Je pense adopter, il y a trop d’enfants qui n’ont ni maison ni famille.

Voyage et famille, tu penses que c’est compatible ?

Oui c’est possible ! J’ai rencontré plein de familles sur les routes et ils se débrouillent très bien. Tu sais, c’est ce qu’ont fait nos ancêtres. Nous, on n'invente rien, on ne fait que revenir à nos racines finalement ! Ca semble compliqué parce qu’on nous a habitué à ce mode vie sédentaire et on a que très peu de modèle de vies nomades. Mais ca ne veut pas dire que c’est impossible, c’est juste moins fréquent aujourd’hui.

14922943_10209611532638190_923917851_o

"Nous, on n'invente rien, on ne fait que revenir à nos racines finalement !"

C’est quoi de plus difficile pour toi dans cette manière de vivre ?

Ne pas planifier ! J'ai appris à être organisée et à planifier les choses. Maintenant je ne sais pas où je serai demain. Mais c’est quelque chose que je vais laisser aller avec le temps. Une chose qui me manque aussi c’est être avec mon entourage. Au Brésil on a une culture de proximité, c’est très chaleureux, on est tous très liés (encore plus que dans les autres pays d’Amérique du Sud, oui oui ! ).

Soyez curieux, suivez Daniela et Rodrigo dans leur périple !

Facebook  Instagram  Youtube

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *